Tuesday, June 28, 2011

"The glory of God is man fully alive!"--St. Irenaeus of Lyon - The Addolorata Sisters 50 Years in Ottawa


Irénée de Lyon ou saint Irénée (en grec ancien Εἰρηναῖος Σμυρναῖος / Eirênaĩos « pacifique » Smyrnaĩos « de Smyrne »), est le deuxième Évêque de Lyon au IIe siècle entre 177 et 202.

Il est un des Pères de l'Église. Il est le premier occidental à réaliser une œuvre de théologien systématique. Il rédige ses œuvres afin de présenter la doctrine catholique contre les thèses gnostiques


De culture et de langue Grecque, Irénée est né à Smyrne en Asie Mineure vers 130. Il témoigne avoir connu saint Polycarpe, qui lui-même avait connu l'apôtre Jean.

Arrivé en Gaule vers 157, il s'associa aux travaux de Pothin, premier évêque de Lyon. Quand Pothin périt victime d’une persécution de Marc Aurèle, en 177, Irénée fut choisi pour le remplacer.

Son épiscopat est marqué par une forte expansion missionnaire : un grand nombre de diocèses furent fondés par des missionnaires envoyés par Irénée. C'est le cas de Besançon et Valence qui doivent à l'évêque de Lyon leurs premiers pasteurs.

Soucieux de l'unité de l'Église, il met en valeur son nom d'homme de paix (Εἰρηναῖος). C'est ainsi qu'il intervient auprès du pape lors de la querelle autour de la date de Pâques. Dans une partie de l'Asie, on célèbre Pâques le 14 Nisan, comme les juifs. Ailleurs, Pâques est fêtée le dimanche suivant.

Après plusieurs tentative de résolution au cours du IIe siècle, le pape Victor Ier veut mettre un terme à cette dispute. Vers 190, il se décide à excommunier les asiates. Par son intervention, Irénée (qui fête lui-même Pâques le dimanche) lui enjoint de laisser chaque Église libre dans les matières qui ne portent pas sur la Foi. Le conflit ouvert est ainsi évité. Les Églises orientales prendront progressivement et pacifiquement l'usage majoritaire.

Il meurt à Lyon en 202 après la publication d'un édit de persécution par Septime Sévère. D'après les témoignages tardifs de Jérôme au Ve siècle et de Grégoire de Tours au VIe siècle, il serait mort martyr à cette occasion.

Ses reliques sont conservées dans l'église Saint-Irénée auprès d'autres martyrs de Lyon depuis le Ve siècle malgré le sac de l'église par les protestants du baron des Adrets en 1562. (Source : Wikipédia)

* * * * * *


Saint Irenaeus
Bishop and Martyr


O God, who called the Bishop Saint Irenaeus to confirm true doctrine and the peace of the Church, grant, we pray, through his intercession, that, being renewed in faith and charity, we may always be intent on fostering unity and concord. Through our Lord.

* * * * * *
 
SISTERS OF THE ADDOLORATA
On Trinity Sunday, I joined many of the benefactors, relatives and friends of the Addolorata Sisters, who are located across Booth Street from St. Anthony of Padua Parish in a 10 o'clock concelebrated Mass of Thanksgiving marking the 50th anniversary of their arrival in Canada and Ottawa.
 
That afternoon, I attended the festive Golden Jubilee dinner held in the Sala San Marco on Preston Street.
 
Yesterday, I celebrated Mass in their convent oratory, as we bade farewell to their superior, Suora Pastore and her assistant before their return home.  Their ministry takes the form of a Day Nursery.
 
The photos follow in the above sequence:
 




























 
 


No comments:

Post a Comment

Post a Comment