Tuesday, May 17, 2011

Tuesday of the 4th Week of Easter - Salesian Hospitality - Messe d'anniversaires de mariage

Collect of the Fourth Tuesday in Eastertide

Grant, we pray almighty God, that celebrating the mysteries of the Lord’s Resurrection, we may merit to receive the joy of our redemption. Through our Lord.  

* * * * * *

Salesian Hospitality in Toronto


The Salesians of Don Bosco received abbe Daniel Berniquez and me at their parish rectory of St. Benedict's in Etobicoke while we were taking part in the Symposium on Catholic Education nearby.

St. Benedict's was one of the parishes in my Western Region of the Archdiocese when I was Auxiliary Bishop of Toronto and there I ordained to the priesthood the current pastor, Father Michael Pace, S.D.B. (next to me in the striped shirt). 

* * * * * *

Messe d'anniversaires de mariage, le 15 mai 2011




48e Journée de prière pour les vocations -- 15 mai 2011 – 4e dimanche de Pâques (A)

Basilique-cathédrale Notre-Dame d’Ottawa

« JÉSUS EST LA PORTE. »

[Textes: Actes 2,14a.36-41; Psaume 22(23); 1 Pierre 2,20b-25; Jean 10,1-10]

Chers frères et sœurs dans le Seigneur :

Notre Église diocésaine a vécu, ces jours derniers, des moments de grande importance : jeudi, la messe pro-vie et la marche dans les rues d’Ottawa; et vendredi, j’ai ordonné Hezuk Shroff prêtre pour notre archidiocèse. Et nous voilà rassemblés pour souligner la fidélité des couples jubilaires.






« Le Seigneur est mon berger, rien ne saurait me manquer… » Nous connaissons ce Psaume, écrit du point de vue de la brebis. Bien que certains ne soient pas à l’aise avec cette image, Jésus lui-même s’est révélé comme « l’Agneau de Dieu ».

L’évangile du quatrième dimanche de Pâques est toujours une portion du chapitre de Jean sur le Bon Berger. Cette année, Jésus se présente comme la « porte » par laquelle on doit passer.

Dans les Écritures, les portes ont une très grande importance. La porte sépare du dehors, elle donne accès au foyer. Elle permet de sortir, mais aussi de se protéger. Passer par la donne une réelle identité. Saint Jean Chrysostome dira que la porte est la Parole de Dieu : l’Écriture, et notre Seigneur lui-même, puisque les Écritures révèlent la Parole de Dieu incarnée, Jésus.

Jésus, en venant dans le monde, s’est fait notre porte pour accéder à la vie. Il est venu nous ouvrir le mystère du cœur de Dieu, mais aussi le mystère de notre propre cœur.

Par lui les hommes vont trouver la liberté – « il pourra aller et venir ». L’image de la porte est liée à la mission de Jésus : il donne la vie en abondance.







La nuit, plusieurs bergers groupent leurs troupeaux dans un même enclos. Comme les brebis reconnaissent instinctivement la voix de ‘leur’ berger, elles le suivent.

Lorsque Jésus proclame qu’il est la porte par laquelle nous trouvons le chemin de Dieu, il nous invite à découvrir le sens profond de la vocation de certains chrétiens. Il nous parle de ceux qui, après lui, parce qu’ils seront passés par lui, seront appelés, à leur tour, à éveiller leurs frères à ces chemins intérieurs qui conduisent au mystère de Dieu et à leur propre mystère.

Le ‘pasteur, le berger des brebis’, c’est celui qui passe par la porte, par Jésus. Et parce qu’il est passé par Jésus, parce qu’il a consenti à vivre la porte grande ouverte sur le mystère de Dieu et sur la vérité de sa propre humanité, il peut à son tour y introduire ses frères. C’est pourquoi les ‘brebis’ écoutent sa voix’, ‘le reconnaissent’ et ‘le suivent’. Le peuple reconnaît un vrai leader, confiant qu’il suit le Christ.

Le berger appelle chaque brebis par son nom. Chacun est appelé personnellement et doit répondre à l’appel de son nom, car la relation de chacun de nous au Seigneur est une relation d’affection. Chacun est reconnu pour lui-même et chacun se sait intuitivement aimé pour lui-même.










Le premier appel pour tout chrétien est celui du baptême. Couples jubilaires, vous avez entendu l’appel au mariage. Or, on ne peut pas se contenter d’avoir dit ‘oui’ une fois. Le premier appel est suivi d’autres appels, dans la même ligne que le premier. C’est chaque jour que vous avez cultivé votre amour conjugal et ses expressions de fidélité.

Cette entrée par la porte qu’est le Christ vous a ouvert de nouveaux horizons, elle a fait de vous des porteurs de vie nouvelle. À la suite du Christ, vous avez été appelés à ouvrir la porte de votre foyer, à faire en sorte que ceux qui s’approchent se sentent accueillis.

Demandons au Seigneur d’éveiller dans le cœur de beaucoup de jeunes cette vocation de pasteur et de susciter en eux ce désir de passer, eux aussi, par la porte, par Jésus afin que le monde ait la vie.

Le croyant véritable, c’est celui qui ‘écoute’ la voix de Jésus et qui ‘suit’ Jésus. Or, Marie est celle qui a le mieux écouté la voix du Seigneur. Et dans les litanies de la Sainte Vierge, on lui attribue le titre de Porte du ciel – Janua coeli.

J’aimerais terminer cette réflexion en empruntant les paroles du bienheureux Jean-Paul II. À la question des premiers chrétiens : « Que devons-nous faire? » Pierre répond : « Convertissez-vous – tournez-vous résolument vers le seul berger et écoutez sa voix ». Qui mieux que Marie a su écouter la voix du bon berger?… S’il est vrai que, du point de vue divin, l’Esprit est le Maître intérieur qui nous conduit à la vérité tout entière sur le Christ, parmi les êtres humains, personne mieux qu’elle ne connaît le Christ; nul autre que sa mère ne peut nous faire entrer dans une profonde connaissance de son mystère [cf. Jean-Paul II, Rosarium Virginis Mariæ, n. 14].

Félicitations à vous tous et toutes, et que Dieu vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

 









No comments:

Post a Comment

Post a Comment