Tuesday, July 5, 2011

St. Antoine-Marie de Zaccaria - Le Village Bruyère

Aujourd'hui est permise la mémoire facultative de St. Antoine-Marie, fondateur des Barnabites:



Saint Antoine-Marie de Zaccaria, Fondateur de la Congrégation des Barnabites (1502-1539)

Saint Antoine-Marie Zaccaria naquit à Crémone, en Italie, d’une famille d’opulents patriciens. Son père, enlevé par une mort soudaine alors qu’Antoine-Marie était encore au berceau, laissa sa mère veuve à l’âge de dix-huit ans. Elle se consacra tout entière à l’éducation de son fils. Chrétienne fervente, elle s’appliquait surtout à former le petit Antoine-Marie à la vertu. A son école, il apprit vite à soulager les pauvres avec une grande compassion. Cet enfant au bon coeur allait jusqu’à se priver volontairement de nourriture pour pouvoir nourrir et vêtir les indigents. Sa sincère charité lui attira d’abondantes bénédictions et des grâces de choix.

Le jeune Antoine-Marie Zaccaria étudia la philosophie à Pavie, puis à Padoue. Reçu docteur en médecine à l’âge de vingt-deux ans, il choisit sa ville natale pour exercer son art. Tout en soignant les corps, il cherchait à faire du bien aux âmes. Une inspiration intérieure le poussait à embrasser l’état ecclésiastique. Pour se préparer à l’apostolat des âmes, il se mit à étudier avec ardeur la théologie, les écrits des Pères de l’Église. Il reçut l’ordination sacerdotale à l’âge de vint-six ans. (1528)

Pendant ses études, il ne perdit jamais de vues sa propre sanctification ni celle de son prochain. Il visitait les malades dans les hôpitaux, rassemblait les petits enfants abandonnés et leur enseignait le catéchisme.

Devenu prêtre, il oeuvra à Crémone où sa parole simple et persuasive ramena beaucoup de chrétiens à la pratique de leurs devoirs. « Allons voir l’ange de Dieu ! » disaient ses compatriotes. Bien qu’il passa des heures au confessionnal, il ne suffisait pas à la tâche. C’est alors que saint Antoine-Marie Zaccaria songea à réunir autour de lui un certain nombre de prêtres zélés, qui tout en s’appliquant à se sanctifier eux-mêmes, travailleraient en plus à la sanctification de leurs frères en combattant l’ignorance, la paresse et la corruption du siècle.

Ces prêtres menaient une vie pauvre et frugale, prêchant surtout par l’exemple. « C’est le propre des grands coeurs, leur disait le Saint, de vouloir servir sans récompense, combattre sans ravitaillement assuré. » Le pape leur permit de constituer une nouvelle congrégation sous le nom de : Clercs réguliers de St-Paul. On leur confia l’église St-Barnabé à Milan, d’où leur vint le nom de : Barnabites.

Le zélé fondateur institua encore des Conférences spirituelles pour les prêtres. Les personnes mariées eurent une Congrégation spéciale où elles s’exercèrent aux bonnes oeuvres corporelles et spirituelles de Miséricorde. Il fonda en outre un Ordre de religieuses, dites les "Angéliques de Saint-Paul" pour l’instruction des jeunes filles pauvres et l’entretien des linges des églises.

La dévotion à la Sainte Eucharistie fut son moyen de choix pour conquérir les coeurs à Dieu. En 1534, il commença à exposer publiquement le très Saint Sacrement durant quarante heures, en souvenir du temps que le corps du Sauveur demeura dans le tombeau. C’est à lui que l’on doit cette bienfaisante institution des Quarante-Heures.

Devant ce renouveau chrétien, les médiocres traitèrent les fervents de fanatiques et de superstitieux. Saint Antoine-Marie Zaccaria fut critiqué, moqué, décrié, mais un grande paix et sérénité ne cessait d’envelopper son âme.

En 1539, épuisé par une mission qu’il prêchait à Guastalla, sa santé fléchit soudainement. Le Saint se rendit à Crémone, chez sa mère ; ses religieux vinrent l’y voir une dernière fois ; il leur annonça sa mort prochaine qu’il venait d’apprendre par révélation. Après avoir reçu l’extrême-onction et le saint viatique, saint Antoine-Marie Zaccaria s’endormit paisiblement dans le Seigneur, le 5 juillet 1539, à l’âge de trente-sept ans. On l’enterra à Milan où il fut vite honoré comme un saint. Le pape Léon XIII l’a canonisé.

* * * * * *


COLLECT FOR THE OPTIONAL MEMORIAL
OF ST. ANTHONY MARY ZACCHARIAS

O Lord, we pray that in the spirit of the Apostle Paul we may pursue the surpassing knowledge of Jesus Christ, for having learned it, Saint Anthony Zaccaria constantly preached your saving word in the Church. Through our Lord.


* * * * * *

On June 21, I took part, with Soeur Lorraine Desjardins and many of the Sisters of Charity of Ottawa in the ground-breaking ceremony for the new affordable housing for Ottawa seniors to be built on the site of the Résidence St-Louis in Orléans. 

The press release below in French details the politicians speeches; I only have a limited selection of photos and none of the actual shovels in the ground and the blessing:




 Le Village Bruyère destiné
aux aînés à faible revenu d’Ottawa




Ottawa (Ontario) — Une cérémonie a eu lieu le 21 juin pour l’inauguration des travaux de construction de 45 nouveaux logements locatifs abordables destinés aux aînés à faible revenu d’Ottawa. Les gouvernements fédéral et provincial ont versé 5,4 millions de dollars pour la réalisation de ces logements.

L’annonce a été faite par Royal Galipeau, député fédéral d’Ottawa-Orléans, au nom de l’honorable Diane Finley, ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), et Phil McNeely, député provincial d’Ottawa-Orléans, au nom de l’honorable Rick Bartolucci, ministre des Affaires municipales et du Logement de l’Ontario, en compagnie de Jim Watson, maire d’Ottawa.

« Notre gouvernement investit dans l’aménagement de logements abordables, ici même à Ottawa, contribuant ainsi à la création d’emplois et à l’amélioration de la qualité de vie des personnes qui en ont le plus besoin, a indiqué le député fédéral Galipeau. Ces initiatives aideront les aînés à faible revenu de notre collectivité à se procurer des logements sûrs et abordables qui répondent à leurs besoins. »

« Ces 45 logements sont un excellent exemple de l’engagement de l’Ontario à l’égard des aînés qui ont besoin de notre soutien, a déclaré le député provincial McNeely. Nous sommes fiers d’aider à offrir des logements sûrs, abordables et accessibles à nos aînés qui ne peuvent compter que sur un revenu fixe ou faible. Ces logements auront une incidence favorable sur la vie des aînés résidant ici même, à Ottawa. »

« Le Village Bruyère constitue, dans le domaine des soins abordables pour aînés, un modèle qui fera sans aucun doute l’envie de la province tout entière, a indiqué le maire, Jim Watson. La Ville d’Ottawa est fière d’accorder une aide financière de plus d’un million de dollars afin de contribuer à la réalisation du projet inauguré ici aujourd’hui. »

L’ensemble Bruyère de 45 logements abordables en milieu de soutien offrant des soins continus est situé au 879, chemin Hiawatha Park, à Ottawa. Il a reçu 5,4 millions de dollars en investissements conjoints dans le cadre de l’Entente modifiée Canada-Ontario concernant le logement abordable. Des incitatifs financiers municipaux de plus d’un million de dollars viennent s’ajouter aux contributions fédérale et provinciale.

Soins continus Bruyère est le champion du mieux-être des Canadiennes et des Canadiens vieillissants ainsi que des personnes nécessitant des soins continus, les aidant à recouvrer autant que possible leur santé et leur autonomie, et à les maintenir, par des soins novateurs empreints de compassion, par la recherche, l’enseignement et la défense de leurs droits. Situé à Ottawa, le centre offre des soins continus complexes, des soins palliatifs, des services de réadaptation, des soins aux personnes âgées, des soins de longue durée, des services de recherche et de la médecine familiale.

Soins continus Bruyère est l’un des plus importants centres en son genre au Canada. Il englobe l’Hôpital Saint-Vincent, l’Hôpital Élisabeth-Bruyère, l’Institut de recherche Élisabeth-Bruyère, la Résidence Saint-Louis, la Résidence Élisabeth-Bruyère, le Centre de médecine familiale Bruyère, le Centre de médecine familiale Primrose et la Fondation Bruyère.

Le gouvernement du Canada veut s’assurer que les Canadiens ayant des revenus fixes peuvent vivre de manière digne et autonome tout en demeurant dans leur milieu, près de leur famille et de leurs amis. Le Plan d’action économique du Canada prévoit, sur deux ans, 400 millions de dollars pour construire de nouveaux logements pour les aînés à faible revenu. En tout, le Plan d’action économique du Canada prévoit 2 milliards de dollars pour la construction et la rénovation de logements sociaux, et jusqu’à 2 milliards de dollars supplémentaires sous forme de prêts à faible coût consentis à des municipalités pour la réalisation de travaux d’infrastructures liés au logement. Le Plan d’action économique du Canada poursuit dans la foulée de l’engagement pris en 2008 par le gouvernement fédéral d’investir plus de 1,9 milliard de dollars sur cinq ans pour améliorer et construire des logements abordables et venir en aide aux sans-abri.

L’Ontario continue de construire de nouveaux logements abordables et de réparer des logements existants pour ses résidents qui ont des besoins dans ce domaine. Depuis 2009, le gouvernement provincial a versé près de 183 millions de dollars pour la construction de logements locatifs destinés aux personnes handicapées et aux aînés à faible revenu. L’investissement global de plus de 2,5 milliards de dollars en Ontario s’est traduit par la construction et la réparation de plus de 270 000 logements et le versement de 35 000 suppléments au loyer pour les familles ontariennes ayant un revenu fixe. Dans le cadre du programme « Ontario ouvert sur le monde », la Stratégie à long terme de logement abordable de la province jette les bases d’un système de logement abordable plus efficient et plus accessible en Ontario.



No comments:

Post a Comment

Post a Comment