Thursday, October 6, 2011

St. Bruno - Bienheureuse Marie-Rose Durocher





Saint Bruno, Priest


O God, who called Saint Bruno to serve you in solitude,  grant, through his intercession, that amid the changes of this world we may constantly have eyes for you alone. Through our Lord.


* * * * * *


MARIE-ROSE DUROCHER







Aujourd’hui l’Église du Canada fête la mémoire facultative de la Bienheureuse Mère Marie-Rose (Eulalie ) Durocher (1811-1849), fondatrice des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, béatifiée le 23 mai 1982.

Elle a fondé une congrégation pour répondre aux besoins de l’instruction et de l’éducation religieuse des jeunes filles, notamment dans les milieux pauvres des campagnes auprès de Montréal: les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie.

Marie-Rose Durocher n'a pas voulu autre chose que de libérer les personnes. Pourquoi leur apprendre à lire et à écrire? Pour qu'elles puissent se prendre en main. Pourquoi donne-t-elle une formation complète aux femmes? Pour qu'elles puissent être de bonnes épouses et de bonnes mères de famille. Pourquoi enseigne-t-elle le catéchisme? Parce que c'est, selon elle, la voie pour être heureuse...
Aujourd'hui cette libération passe par l'enseignement, bien sûr, mais aussi par la participation à des activités orientées vers plus de reconnaissance de la dignité de la personne humaine: maisons d'accueil pour siddéens, pour itinérants; participation à des « cuisines collectives »; classes d'alphabétisation pour émigrés.

Marie-Rose Durocher a agi avec simplicité, avec prudence, avec humilité, avec sérénité. Elle ne s’est pas laissée arrêter à ses problèmes personnels de santé ni aux premières difficultés de l’œuvre naissante. Son secret résidait dans la prière et l’oubli de soi-même qui atteignait, selon l’estimation de son Évêque, une véritable sainteté.

Par sa foi, son jugement et sa créativité apostolique, cette femme a marqué la société et l'Église du Québec. Éducatrice née, elle a su développer les dons des personnes et ouvrir sa congrégation sur l'avenir.




No comments:

Post a Comment

Post a Comment