Monday, October 19, 2009

CCCB Plenary Begins - Wendover Parish's 125th

Today, the Canadian Conference of Catholic Bishops (CCCB)/ la Conference des Eveques Catholiques du Canada (CECC), some eighty bishops from sixty Latin Rite dioceses and nine Oriental dioceses (5 Ukrainian, Maronite, Melkite, etc.) are gathering at the NAV Canada Conference Centre in Cornwall, ON for our annual plenary.

Parts of the assembly (on Monday and Tuesday) will be open to the media; other parts will be open also to observers, while a few parts will be closed or "in camera" sessions for bishops only.

During this meeting, the two-year term of Winnipeg Archbishop V. James Weisgerber will be completed and St. Jerome Bishop Pierre Morissette will accede to the Presidency on the last day (Friday, October 23). The other members of the executive (the Vice-President and two Secretaries-Treasurer will be determined during the meeting and announced during the session, once balloting is complete.

Please pray for God's blessing on our meeting.



* * * * * *

Yesterday was the 125th Anniversary of the Establishment of the Church of St-Benoit Labre in Wendover, Ontario as a Parish. It was a big celebration for the whole community, even those not Catholic.

Wendover is located at a panoramic spot on the Ottawa River some 45 kilometers east of the Capital, which means it is increasingly becoming a bedroom community of Ottawa.

At the Anniversary Mass, which coincided with World Mission Sunday, I also confirmed ten young members of the parish. The homily in French is reproduced below, along with photos from the Mass and the Luncheon in the Parish Hall.

29e dimanche du temps ordinaire – 18 octobre 2009 - Journée missionnaire mondiale
125e anniversaire de fondation, paroisse Saint-Benoît-Labre, Wendover, ON[Textes : Isaïe 53, 10-11 (Psaume 32/33); Hébreux 4, 14-16; Marc 10, 35-45]

Il existe des coïncidences qui font sourire. Aujourd’hui, Journée missionnaire mondiale, nous fêtons une paroisse dédiée à Benoît Labre, grand contemplatif surnommé « le mendiant de l’adoration perpétuelle ». Ce saint a vécu comme pèlerin perpétuel alors que Wendover célèbre cent vingt-cinq ans de l’établissement d’une église.

L’évangile du jour présente une scène qui suscite une réaction : comment Jacques et Jean osent-ils faire une telle demande? On croirait qu’ils cherchent le favoritisme.

Or la réponse de Jésus interpelle : « Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur… » Il ne s’agit pas d’une attitude pour manipuler les autres – servir avec le motif d’obtenir les faveurs. Jésus est clair. Il est venu pour servir et donner sa vie en rançon pour les multitudes.

Isaïe nous parle du Serviteur et la lettre aux Hébreux nous rappelle que le Fils de Dieu a connu l’épreuve comme nous. Personne ne peut se dire seul ou abandonné dans sa peine. Jésus est le Fils qui nous apprend la valeur rédemptrice d’une souffrance offerte pour sauver le monde.



Dans notre vie de tous les jours, est-ce que nos prières ne ressemblent pas un peu à celle de Jacques et Jean? « Mon Dieu, que ma volonté soit faite – fais ce que je te demande… » Or, le mouvement de la prière est inverse. Elle ne met pas Dieu au service de mes désirs et intentions, mais elle me fait entrer dans le dessein de Dieu. « Me voici, mon Dieu, pour faire ta volonté » (prière d’ouverture).

Les disciples ont-ils compris? Pas immédiatement, mais Jacques et Jean resteront fidèles. Ils seront baptisés du baptême réservé aux Douze, la Pentecôte. Ils seront martyrisés. Mais toute leur vie durant, ils auront dû adopter la dernière place, celle des serviteurs. Telle est la vie chrétienne. Pour les disciples – pour vous, pour moi – la grandeur s’acquiert par notre capacité de servir.

Et moi, suis-je prêt à souffrir, s’il le faut, comme Jésus a souffert? Et comment est-ce que je mets en application la consigne de me mettre au service de mes frères? Ma pratique religieuse est-elle une adoration, une louange et une obéissance tournée « vers Dieu »?

En ce jour anniversaire, disciples du Christ et paroissiens de Saint-Benoît-Labre, demandons à Dieu que notre réponse à ces questions soit notre vie donnée au service de nos frères et sœurs. Puisons dans l’eucharistie la force pour devenir missionnaires dans nos milieux, porteurs de la Bonne Nouvelle – serviteurs comme Jésus.

Stephane, who played the role of the wandering contempla-tive Benedict Labre, helped illustrate for the Confirmation candidates how each person's call to holiness is unique






Madame Rollande Foucault, proud producer of the commemorative booklet of Wendover's 125th Anniversary

The Parish Church of St. Benoit Labre on the 125th Anniversary of the Canonical Erection of the parish (October 18, 1884)

1 comment: